Drain français

Le drain français, aussi appelé drain de fondation, a pour rôle de capter l’humidité du sol afin de réduire la pression d’eau qui se produit sur la fondation, quand il y a une accumulation dans le terrain autour de la maison. Les drains français sont reliés à une fosse du sous-sol où une pompe éliminera le surplus d’eau. D’autres installations vont diriger le drain français directement vers l’égout.

Dans cette fiche technique, on détaille son installation conforme et l’option du drain intérieur.

Drain français

Cette fiche technique détaille comment son installation doit être faite afin d’optimiser son fonctionnement et éviter l’infiltration d’eau dans les sous-sols. Un chapitre traite en plus des drains intérieurs, une installation réalisable dans les maisons construites afin de ne pas détruire l’aménagement extérieur.

Une installation optimale

Pour effectuer un travail efficace, son installation se doit d’être bien effectuée. Sinon, il se produira des infiltrations d’eau dans le sous-sol, avec les problèmes d’humidité et de moisissures qui peuvent en résulter.

Ainsi le drain doit être posé au niveau de la dalle de béton du sous-sol. S’il est installé trop haut, il ne fera pas bien son travail de drainage, en particulier si le niveau de la nappe phréatique s’élève au-dessus de la semelle de la fondation.

On voit souvent l’utilisation de tuyaux flexibles à rainures, mais il existe aussi des tuyaux rigides à perforations. Les entrepreneurs d’expérience préfèrent utiliser les tuyaux rigides.

Dans les régions où la présence d’ocre ferreuse est documentée, un tuyau rigide devient même une norme obligatoire à respecter afin de faciliter son nettoyage ultérieur.

Le drain doit être recouvert d’au moins six pouces de gravier concassé afin de maximiser sa performance. Dans le but d’éviter le colmatage du drain par l’accumulation de sédiments, il est recommandé d’installer une membrane géotextile autour du gravier. Dans le cas contraire, un drain bouché procurera un rendement insuffisant. On risque des infiltrations et tous les dommages qui peuvent en découler. Une excavation pourrait être nécessaire pour le remplacer, et une telle opération entraînerait des frais de plusieurs dizaines de milliers de dollars.

Au-dessus de cette installation, un matériau de remblaiement perméable est recommandé pour assurer un bon écoulement vers le drain français. On ne doit absolument pas négliger de recouvrir les murs de la fondation d’un enduit imperméable ou d’une membrane étanche. Le béton n’est pas un matériau étanche. Une accumulation d’eau le long de la fondation, par exemple au printemps à la fonte des neiges ou lors de forts orages, pourra traverser le béton par capillarité ou s’il y a des fissures.

Il est important enfin de créer un aménagement extérieur dont la pente sera négative, c’est-à-dire qui éloignera l’eau de ruissellement loin de la maison, et surtout qui évitera la formation d’accumulation le long du mur extérieur.

Une option : le drain intérieur

Dans certaines occasions, pour une maison déjà construite, il est impossible d’installer un drain extérieur autour d’une maison. Par exemple, quand l’immeuble est construit sur les limites d’un lot. Ou quand l’aménagement paysager serait détruit par des interventions trop agressives.

En présence d’infiltrations d’eau, une membrane imperméable gaufrée est posée directement sur l’intérieur des fondations du sous-sol. Un drain intérieur est creusé sur le pourtour de la maison. Les infiltrations sont alors captées et pompées vers l’égout ou directement vers l’extérieur de la maison.

 

Dans les endroits où il y a présence d’ocre ferreuse, des interventions encore plus précises sont nécessaires.

Continuez votre lecture en vous connectant ou
en vous inscrivant comme utilisateur (gratuit) de notre site Internet.
Notez que l'accès complet est réservé aux membres cotisant de l'ACQC.