Choisir un entrepreneur

Choisir le bon entrepreneur pour son projet est crucial. Il est bien souvent question d’une importante somme d’argent, et le domaine de la construction est malheureusement connu pour ses professionnels de l’arnaque. Voilà pourquoi il faut choisir avec soin son entrepreneur en construction.

Comment trouver un entrepreneur

Avant même de choisir un entrepreneur, il faut d’abord chercher des candidats. Plusieurs voies s’offrent ici aux consommateurs, de votre moteur de recherche préféré aux listes d’entrepreneurs sur les sites Web de la Régie du bâtiment du Québec, d’associations ou de corporations.

Les recommandations de votre entourage sont également à prendre en compte. Leurs références sur la compétence d’un entrepreneur et son service client sont souvent des gages plus fiables que n’importe quelle publicité.

Parfois, c’est un entrepreneur lui-même qui vient frapper à votre porte. Il s’agit alors d’un commerçant itinérant. Ces derniers sont soumis à un encadrement plus strict, dont de posséder un permis de vendeur itinérant de l’Office de la protection du consommateur. Il est recommandé d’être particulièrement prudent concernant cette catégorie d’entrepreneur.

Vérifier un entrepreneur

Avant de jeter son choix sur un entrepreneur, il est recommandé de faire une série de vérifications. Bien qu’elles ne peuvent garantir un bon choix, elles minimisent certainement les risques de faire affaire avec un professionnel déjà reconnu comme problématique.

Quatre sources importent particulièrement lors d'une vérification :

La Régie du bâtiment du Québec ;

L'Office de la protection du consommateur ;

La Garantie de construction résidentielle ;

Les références de l'entrepreneur ;

 

La Régie du bâtiment (RBQ)

Il faut d’abord vérifier que l’entrepreneur détient bel et bien une licence de la Régie du bâtiment et pour le bon type de travaux. Quiconque exécute ou fait exécuter des travaux de construction est dans l’obligation de posséder cette licence. Il faut noter que la possession d’une licence ne garantit pas la compétence de l’entrepreneur, mais seulement qu’il n’agit pas dans l’illégalité.

 

L'Office de la protection du consommateur (OPC)

Une vérification du registre des commerçants de l’Office de la protection du consommateur est de bon usage concernant votre entrepreneur. Le registre répertorie les commerçants ayant fait l'objet d'une intervention directe de l'OPC ou au sujet duquel ils ont reçu une mise en demeure d'un consommateur dans les trois dernières années.

En ce qui concerne les commerçants itinérants, c'est l'occasion de vérifier s'ils détiennent le permis nécessaire à cette pratique.

 

La Garantie de construction résidentielle (GCR)

Un détour par le répertoire des entreprises accréditées de Garantie de construction résidentielle est fortement recommandé pour une vérification complète. Puisque le répertoire ne concerne que les entreprises oeuvrant dans le domaine des habitations neuves, il est possible que votre entrepreneur ne s'y trouve pas.

Sil y est, vous pourrez constater une liste d'information utile, notamment le nombre et le risque de non-conformités observées par GCR.

Vous pourrez également demander à votre entrepreneur sa «cote Qualité GCR». Il s'agit d'une cote évaluée selon des ratios financiers, la satisfaction de la clientèle et la qualité des bâtiments construits. Les entrepreneurs disposant d'une bonne cote en sont fiers et n'hésitent généralement pas à la fournir.

 

Les références de l'entrepreneur

Comme dernière vérification, n'hésitez pas à demander à l’entrepreneur des références d’anciens clients qui lui ont confié des travaux similaires à ceux que vous prévoyez. Encore une fois, un entrepreneur fier de son travail devrait être enclin à vous fournir ces références.

Les anciens clients pourront vous renseigner sur leurs appréciations respectives de l'entrepreneur. Si ce dernier refuse catégoriquement de fournir des références, il est fort possible qu'il ait entretenu des relations tumultueuses avec d'anciens clients.

Faire un choix

Une fois que votre sélection d'entrepreneurs est vérifiée, il reste à présenter votre projet et comparer les différentes soumissions.

Décrivez par écrit les travaux à effectuer avec un maximum de détail. Dans le cas d'un important projet, il pourrait être utile de retenir les services d'un architecte, d'un ingénieur ou d'un autre professionnel du bâtiment afin d'ajouter à la précision. 

Avec une idée précise de votre projet, les entrepreneurs pourront déposer une meilleure soumission. Avec quelques soumissions en main, il ne reste plus qu'à les comparer. Il ne faut pas hésiter à rencontrer les entrepreneurs pour préciser leurs engagements et responsabilités.

Le prix sera sans doute primordial dans votre choix. Il faut toutefois demeurer prudent: il est souvent question de la qualité des matériaux et de la compétence des ouvriers. Il n'est pas rare que des soumissions spécialement abordables s'avèrent être irréalistes, ouvrant la voie aux « extras » au cours des travaux.

D'autres facteurs sont également à considérer :

Date de début des travaux ;

Durée des travaux ;

Pénalité de l'entrepreneur en cas de retard ;

Sécurité du chantier ;

Continuez votre lecture en vous connectant ou
en vous inscrivant comme utilisateur (gratuit) de notre site Internet.
Notez que l'accès complet est réservé aux membres cotisant de l'ACQC.