Pyrrhotite: la députée Louise Charbonneau veut «sortir l’artillerie lourde»

Samedi, 14 décembre, 2019
Matthieu Max-Gessler, Le Nouvelliste

Extrait :

Presque deux mois après son élection, la nouvelle députée fédérale de Trois-Rivières, Louise Charbonneau, a des bureaux fonctionnels au centre-ville de Trois-Rivières. La bloquiste a par ailleurs déjà abordé plusieurs dossiers, comme ceux du train à grande fréquence, du port et de l’aéroport de Trois-Rivières, avec des ministres du gouvernement libéral, à Ottawa. Elle promet en outre de s’attaquer, dès janvier, au lourd dossier de la pyrrhotite.

«La première chose que j’ai faite en rentrant ici (samedi) matin, a été d’appeler M. Héroux, trésorier de la Coalition d’aide aux victimes de la pyrrhotite (CAVP). Nous allons les rencontrer cette semaine. Je lui ai dit: il ne sera pas nécessaire de sortir les battes de baseball (en référence aux paroles du président de la CAVP, Denis Gélinas, plus tôt cette semaine, NDLR). Mais, on va sortir l’artillerie lourde», soutient-elle.

La députée compte agir dès son retour à la Chambre des communes, en janvier. Elle veut amener une délégation de victimes et de représentants de la CAVP à Ottawa afin qu’ils rencontrent des ministres pour leur faire comprendre l’ampleur de cette crise.

«C’est le premier dossier que je vais traiter en 2020. Ça fait assez longtemps que ça traîne et il faut qu’il y ait une action concrète de prise. Je vais même interpeller Justin Trudeau pour qu’il rencontre directement ces gens-là et qu’il puisse sentir toute la détresse qu’ils vivent», assure Mme Charbonneau.