Dossier de la pyrrhotite: deux poids... même mesure!

Dimanche, 22 décembre, 2019
Sébastien Houle, Le Nouvelliste

Extrait :

À l’instar de nombreux propriétaires de la région, Marc Bélanger a vu les fondations de l’immeuble où il a investi ses avoirs recevoir un diagnostic de taux problématique de pyrrhotite. Le hic, c’est qu’il n’est pas seul, l’immeuble abrite 12 unités de condos. Et, les copropriétaires l’apprendront rapidement, l’aide du gouvernement de 75 000$, administrée par la Société d’habitation du Québec (SHQ), est octroyée par immeuble et non par titre de propriété. Le montant sera donc divisé en 12 parts, pour éponger une facture totale qui frise les 750 000$, s’indigne M. Bélanger, qui n’hésite pas à parler d’injustice.

[...]

Quelque 30 millions$ sont octroyés par Ottawa afin d’appuyer les victimes pendant que le processus judiciaire suit son cours. Or, c’est la SHQ qui sera finalement mandatée pour voir à l’administration du fonds d’aide aux victimes, qui sera divisé à raison de 75 000$ par «habitation».

M. Bélanger convient qu’une somme de 75 000$ peut constituer un soulagement pour le propriétaire d’une unifamiliale qui a eu à s’acquitter d’une facture 150 000$ pour réparer sa maison. Or, il n’en est rien pour ce que lui et ses copropriétaires ont dû débourser pour rénover leur immeuble, soutient-il. [...]

Le malheureux investisseur a bien tenté d’interpeller la députée du coin, Sonia LeBel. Or, celle-ci préfère s’en remettre à la SHQ, rapporte-t-il. À la SHQ, on a pris acte de ses récriminations, mais rien ne semble bouger, indique-t-il. Il dit ne pas comprendre que des millions puissent être débloqués en un claquement de doigts pour des victimes d’inondations, tandis que des gens comme lui sont laissés seuls à eux-mêmes. «Je suis content pour eux autres, mais est-ce qu’on peut traiter tout le monde avec justice?», laisse-t-il tombé.