857 familles victimes de la pyrrhotite attendent 196 M$

Dimanche, 5 janvier, 2020
Amélie St-Yves, Le Journal de Montréal

Extrait :

Plus de 850 familles de la Mauricie retiennent leur souffle en attendant de savoir si elles recevront plus d’une centaine de millions de dollars de la firme SNC-Lavalin pour des maisons construites sur du béton destiné à craquer.  

Le président de la Coalition d’aide aux victimes de la pyrrhotite, Alain Gélinas, n’ose pas penser à ce qui arriverait si SNC-Lavalin portait en Cour suprême le jugement rendu en juin 2014, qui octroie 196 millions $ à 857 ménages.   

[...]

La firme d’ingénierie avait été trouvée responsable de 70 % des dommages, notamment pour avoir fourni des rapports disant que la pierre était adéquate pour la fabrication du béton, quand ce n’était pas le cas. Ce jugement a été porté en appel.   

 

La crise a commencé au début des années 2000, lorsque des propriétaires de maisons neuves ont vu des fissures en toile d’araignée apparaître sur leurs fondations, conséquences de la pyrrhotite.   

Un mémo envoyé par le juge François Pelletier de la Cour d’appel en décembre dernier envisage une décision « au cours des tout premiers mois de 2020 ».   

Les ménages victimes de la pyrrhotite doivent faire soulever leur résidence, casser les fondations, puis les remplacer. Ces travaux valent généralement plus de 150 000 $.   

Le gouvernement prête sans intérêts les premiers 75 000 $, mais les victimes doivent emprunter la balance.